Mémoires ~ Chapitre 36

…Saison 1

Précédemment

.

J’étais ligotée à une chaise métallique dans une salle médicale. Des agents de sécurité me surveillaient étroitement alors que nous attendions le médecin. J’étais encore engourdie après le coup de taser électromagnétique qu’ils avaient tenu à me faire subir. Je me doutais qu’ils avaient voulu que je ne les gêne pas durant qu’ils m’auscultaient. Une crainte justifiée au vu des coup que j’avais donné au moment de ma capture, sans résultats. Au moins le chien ne m’avait pas attaqué. Ma puce avait été retirée, je sentais mon poignet imbiber le bandage qui le ceignait. Pourtant il n’était pas douloureux mais ça ne saurait tarder.

Le médecin revint avec trois autres personnes. La femme aux cheveux grisonnants se mit aussitôt à tourner autour de moi tandis que l’homme au monocle m’inspectait. Le badge de la première indiquait « A. Delarosafête. Généticienne ». J’avais l’impression qu’ils essayaient de regarder au travers de ma chair et de mes muscles, c’était très déstabilisant. Le médecin se mit à me poser des tonnes de questions sans préambule, sa stagiaire aux allures de mannequin notait tout sur sa tablette.

– Dans quel laboratoire as-tu été créé ?

– Je vous demande pardon ?

– Est-ce un laboratoire étranger ? Es-tu venue nous espionner ou faire plier notre gouvernement ? Que comptais-tu découvrir en fouillant nos archives ?

Il continuait sa litanie de questions pour me submerger par l’angoisse mais je restais bloquée sur sa première question.

– STOP ! Hurlais-je .

Il contint mal un sourire face à ma réaction.

– Je suis née comme tout à chacun, vous devriez sortir plus souvent de vos recherches.

Un lourd silence emplit la pièce et cette fois-ci il ne cacha pas sa victoire.

– Tu es un chef d’œuvre, très chère, et en aucune façon humaine. Amélia, je vous pris.

La mannequin tapota sur son outil avant de me présenter l’écran, qui diffusa une représentation en trois dimensions d’un corps. Ils avaient dut trafiquer les résultats associés pour m’effrayer car ce ne pouvait pas être moi.

.

A suivre…


Parva Bulla (2019)


Ce blog et tout ce qu’il contient est la propriété exclusive de ses auteur.e.s, hormis mention spéciale. Toutes formes d’utilisation ne sont autorisées qu’avec la permission desdits auteur.e.s et en citant leur nom, autrement il s’agit de plagiat. Pour tous renseignements complémentaires merci de vous diriger vers le site officiel de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle ainsi que celui du Code Français de la Propriété Intellectuelle.